Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 septembre 2009 6 19 /09 /septembre /2009 21:32

Voyage avril 2009

Pays des monts et des eaux, le Vietnam est un monde de rizières brumeuses, de plages de rêve, de forêts tropicales et de villes au charme envoûtant.


Départ tôt le matin pour aller  de Grenoble à Paris. Décollage de Roissy-Charles de Gaulle à 12 h 25 pour arriver à Hô Chi Minh- Ville 11 h plus tard, ...sauf que là-bas c'est le matin ( 5 h de décalage horaire!). Et que le programme commence immédiatement par la visite de l'ex Saïgon  et de ses environs !!!


Le jour se lève sur la ville; mais je n'ai pas vraiment les "yeux en face des trous" !
Heureusement, le programme de cette première journée est assez cool.
Pour commencer, promenade en bateau jusqu'aux îles Lan et Phung dans le delta du  Mékong.
Continuation en sampan traditionnel dans les arroyos pour visiter une ferme d'apiculture, déguster des fruits tropicaux dans un verger, boire une boisson à base de miel et découvrir une végétation luxuriante et paradisiaque.

 arroyos du delta du Mékong 

Trajet en petite barque dans les arroyos pour arriver au restaurant situé dans un cadre fleuri magnifique.

Le Sud du Vietnam tropical, luxuriant, conditionné par l'un des plus grands fleuves du monde, le Mékong, s'articule aurtour de Hô Chi Minh-Ville (ex Saïgon), capitale économique du pays (8 millions d'habitants).
Le delta du Mékong est un enchantement : barges et sampans ondulent doucement entre canaux, îles et vergers dans un inextricable réseau de damiers mi-terriens, mi-aquatiques, bordés de villages lacustres.

Magnifiques fleurs de lotus.

fleur de lotus

Dégustation de"poisson-chat" ! Un pur délice !

Reprise du bateau pour un parcours dans les innombrables ramifications du delta du Mékong. Les constructions des pêcheurs montées sur pilotis permettent de résister à la montée des eaux en période de mousson...

Cela fait véritablement mal au coeur de voir dans quelles conditions vivent ces personnes.

temple Thièn HâuDans le quartier de Cholon de Hô Chi Minh-Ville : visite du temple Thièn Hâu.
Ce temple est dédié à la déesse protectrice des navigateurs. Fondé en 1835 par des Chinois originaires de Canton, il serait le plus grand sanctuaire chinois du Sud du Vietnam. De superbes frises de personnages en céramiques soulignent le toit de la cour. Elles représentent des légendes et des scènes confucéennes.



Deux jours plus tard, vol de Ho Chi Minh-Ville à Hué.

Visite de Hué : la terre des riches printemps.

Hué, avec sa citadelle, ses pagodes et ses nombreux tombeaux, se mire dans les eaux de la Rivière des Parfums. Si Hanoi reste la capitale politique du Vietnam, Hô Chi Minh-Ville la capitale économique, Hué est la capitale historique du Vietnam.

Promenade sur la Rivière des Parfums jusqu'à la pagode de la Dame Céleste. Le ciel, est comme souvent au Vietnam,  plutôt plombé !  Il ne pleut pas, mais il fait lourd et chaud.

Rivière des ParfumsLe pont Trang Tien, érigé par Gustave Eiffel, enjambe la Rivière des Parfums.

La Rivière des Parfums est ainsi appelée, car elle serpente au milieu de forêts odorantes de plantes médicinales avant de traverser la ville de Hué.

 

 

Marchandes coiffées du célèbre chapeau conique : le "non", le long de la Rivière des Parfums.

Arrivée à ...

Thien Mu, la pagode de la Dame Céleste...Thien Mu, la pagode de la Dame Céleste.
Construite en 1601, cette pagode est l'un des plus anciens momuments de Hué. Son aspect actuel, de forme octogonale avec sept étages s'élevant à 21 m, date de 1840.Chaque étage est dédié à un Bouddha du Passé qui apparut sous forme humaine.
Loin de la circulation et de la foule, entourées de petits jardins, les pagodes sont en général des îlots de sérénité.

Puis visite de la ...

Cité Impériale de Hué ...Cité Impériale de Hué.

Entourée de murailles " à la Vauban", de fossés, de canaux, de bastions, la citadelle bâtie sous le premier empereur Gia Long au XIXè siècle, est délimitée par une enceinte de 600 m de côté et s'ouvre par 10 portes, dont quatre principales : au Nord, celle de la Paix; a l'Est :  l'Humanité; à l'Ouest : la Vertu et au Sud, la porte du Midi.

Le Palais de la Suprème HarmonieLe Palais de la Suprème Harmonie a été constuit en 1883 et déplacé sur l'emplacement  actuel en 1903. Le large toit débordant est recouvert de tuiles émaillées jaunes (couleur de l'empereur) et de dragons bariolés, symboles de royauté.

Canal entourant la Cité Impériale.


Résidence de la reine-mère.


La porte de l'Ouest aussi appelée porte de la Vertu, est révervée aux femmes.

Ci-dessus et ci-dessous, la porte Est ou porte de la Paix réservée aux hommes. Les clochettes sont sensées chasser les mauvais esprits.

Un peu d'histoire...

Dès le IIè s. av J.C., lors de la domination chinoise, la future Hué s'appelle Tay Quyen. Au IIIè s. les Cham s'en emparent et établissent un centre religieux. Mais les occupants chinois reviennent en force et mettent la ville à sac vers 450. Six siècles plus tard, les Cham en font leur capitale.
Au XIVè s., la cité baptisée Phu Xuan (la "terre des riches printemps") est rattachée au royaume d'Annam.
Au XVIè s., la famille Nguyen installe son gouvernement autour de la ville actuelle. En 1775, la cité est occupée par les seigneurs Trinh (la famille tonkinoise rivale), puis pendant trente ans par trois rebelles, les frères Tay Son qui, en 1771, organisent un monvement insurrectionnel à travers tout le pays. Les Nguyen demandent l'assistance de la France et reprennent leur cité en 1801 après trente années de lutte.
En 1802, le premier empeureur Gia Long, se livre à une grandiose démonstration architecturale afin de justifier sa légitimité : il fait remodeler un site naturel par le biais d'un espace urbain. La capitale impériale du Vietnam unifié prend le nom de Hué, déformation de "hoa" qui signifie "paix".
Sous le protectorat français, Hué reste la capitale du Vietnam jusqu'à les destitution de dernier empereur Bau Dai en 1945. A la fin du règne des Nguyen (1802-1955), Hué est rattachée à la République du Sud-Vietnam. La ville souffre des combats de 1968 avant de tomber aux mains des forces nord-vietnamiennes le 25 mars 1975. Désertée par une partie de la population, Hué s'endort sous une autorité provinciale jusqu'à la fin des années 1980.

L'Unesco, pour qui cette ville est un "admirable poème architectural", entreprend la rénovation des principaux momuments et déclare Hué "Patrimoine mondial" en 1993.
La cité impériale a été endommagée plusieurs fois :
- en 1947 par un incendie,
- en 1949 par les combats entre les Viet Minh et les troupes coloniales,
- en 1968 lors de l'offensive du Têt par le Front National de Libération.

Pillée par les hommes, dégradée par les typhons et les inondations, envahie par la végétation, la ville doit être reconstruite : plus de la moitié des 180 monuments de la citadelle ont été détruits et il ne reste que 80 édifices en piteux état sur les 300 qui faisaient sa splendeur. Depuis 1981, le Vietnam restaure la plus grande partie de son patrimoine.
 
jacinthes d'eauEt  de superbes jacinthes d'eau !

Pour continuer, voici quelques scènes de rue.



On arrête la mobylette pour faire quelques courses. Et des mobylettes, il y en a à profusion ! Tout ce monde klaxonne et pétarade à gogo.

 

nullnull

 
  Tous ces câbles et embroullaminis de fils électriques me laissent  perplexe !

 

 0 

 

 

 

Balade en cyclo-pousse. Certaines mobylettes sont bien chargées !



Non, ce n'est pas encore l'époque de "H1N1", mais au Vietnam, beaucoup de personnes portent un masque.


 



 

 

 


 

 

Repost 0
Published by Pascal S (photos Nicole) - dans voyages - tourisme
commenter cet article
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 13:48


Sortie début juin 2009





Magnifiques maisons anciennes avec garage à bateaux !






Lac d' Aiguebelette
cygnesSur le canal au Nord-Ouest du lac, il est fréquant de voir de nombreux oiseaux tels que canards, poules d'eau et cygnes.






ça va guingasser pour rentrer !



 



Visite de l' île au centre du lac















ça alors... les chevaux aiment les nénuphars !!!


Crépuscule le soir sur le lac...

Repost 0
Published by Pascal S - dans voyages - tourisme
commenter cet article
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 08:29



Découverte du fabuleux site de Machu Picchu.




Trajet en train de San Pedro à  Aguas Calientes, puis montée en bus au site situé à 2300 m d'altitude et visite de la Cité Sacrée de Machu Picchu.



Les ruines  de la Cité Sacrée ont été découvertes en 1911 par l'américain Hiram Bingham. Celui-ci écrivait dans son journal: " Je n'ai jamais vu de murs aussi bien construits, de monolithes aussi magnifiquement taillés. C'est le plus beau chef d'oeuvre des Incas."










Le Machu Picchu a donné lieu à de nombreuses expéditions archéologiques. Des scientifiques de tous les pays ont tenté de percer le mystère de la citadelle.


Aujourd'hui les théories mettent davantage l'accent sur le nombre d'édifices religieux et de terrasses de culture. Elles illustreraient peut-être une politique d'expansion agricole. Garantir dans tout l'Empire une production alimentaire suffisante grâce à de grands travaux de terrassements apparaît en effet comme une préoccupation constante de l'administration inca confrontée à une forte croissance démographique.

Machu Picchu
L'archéologue Federico Kauffman Doig affirme ainsi que le Machu Picchu était à la fois un centre de production agircole et une centre religieux important. Selon lui le culte du soleil y était destiné à favoriser les récoltes.


 

Déplacez la barre de défilement à droite pour voir le panorama complet (et F11 pour un affichage pleine page) 

Le Machu Picchu n'a pas fini de révéler ses mystères. Les voyageurs du monde entier se pressent toujours plus nombreux pour admirer la cité grandiose et les magnifiques paysages qui l'entourent.

Ruines d'habitations






Terrasses de culture

Petit interlude musical



Amazonie péruvienne

Après un vol de Cuzco à Puerto Maldonado en Amazonie, transfert à l'embarcadère.



...
Descente du fleuve Madre de Dios en pirogue.

Les orpailleurs travaillent dur pour trouver quelques particules d'or.





Arrivée au lodge.

Petites cabanes pour deux personnes.

tapir
Un tapir se promène dans les jardins !

Mygale

Promenade en forêt amazonienne pour admirer les singes, la végétation luxuriante et aussi ...une sympathique mygale et des vers dodus comestibles... bien crémeux ! Mmmm ... Bon appétit !!!








Promenade en canoé sur le Lac Perdu.










Le soleil se couche ; c'est la fin de ce voyage de rêve !
Demain aux aurores, départ pour le long trajet du retour : pirogue et bus pour regagner Puerto Maldonado, vol de cette ville jusqu'à Lima , second vol de 11 h jusqu'à Madrid, troisième vol Madrid-Paris ,TGV de Paris à Grenoble et 5 heures de décalage horaire !


Découvrez les 2 autres articles du Pérou :



arcticle actuel
 
Repost 0
Published by Pascal S ( photos Nicole ) - dans voyages - tourisme
commenter cet article
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 20:47






PunoPuno, capitale de l'altiplano (plaine d'altitude) péruvien, est situé à 3827 m d'altitude et est surtout un lieu de passage. C'est la dernière ville importante avant la frontière bolivienne. C'est aussi le point de passage obligatoire  pour les touristes souhaitant visiter les Uros et les îles du lac Titicaca. ( En proie au mal des montagnes, je n'ai malheureusement pas pu visiter ce site.)


Visite du site de Sillustani, célèbre pour ses Chullpas (tours funéraires)

Le site de Sillustani situé au sommet d'une colline occupe la presqu'île du lac Umayo à une trentaine de Km au Nord-Ouest de Puno.


Chullpas de SillustaniOn y découvre d'étranges tours funéraires appelées Chullpas construites pour accueillir les momies des nobles Colla: peuple guerrier qui dominait la région du lac Titicaca avant l'arrivée des Incas. Les chullpas ont une forme très souvent évasée. Certaines sont constituées avec de grands blocs de pierres polies et d'autres sont assemblées de manière plus grossière avec de la chaux.
 Lac Umayo
Le site perché à 4000 m d'altitude offre de splendides panoramas sur le lac Umayo.

 

Déplacez la barre de défilement à droite pour voir le panorama complet (et F11 pour un affichage pleine page) 

Fermes péruviennes.

Marché dans une petite ville. Au premier plan un "éco-taxi", en fait un tricycle à pédales.




Que de vent et de poussière !



 


Oups ! Encore 345.5 Km à parcourir avant d'arriver à Cuzco !

Photo prise à 4335 m d'altitude.

Petit marché aux souvenirs


Visite de Cuzco.

La ville de Cuzco, située à 3400 m d'altitude, constitue un centre touristique majeur de l'Amérique du Sud avec le mythique Machu Picchu et la vallée sacrée des Incas dans ses environs. La ville compte environ 275 000 habitants et conserve de nombreuses traces du passé.
Les historiens s'accordent à penser que Les Incas s'établirent dans les Andes préruviennes au début du 12è siècle. Mais ce n'est que dans la seconde moitié du 15è siècle, que Cuzco devint une brillante capitale. Cette gloire ne dura que 70 ans.
En 1532, une petite troupe de soldats espagnols, commandés par Francisco Pizzaro débarqua au Pérou et dix ans plus tard tout le monde andin était au mains des Espagnols.
Après avoir, comme souvent, presque tout rasé, les Espagnols fondèrent leur ville de Cuzco en 1534. La ville devint une des plus importantes du vice-royaume du Pérou.

Cuzco : egilse de la CompaniaSur la place d'armes de Cuzco, l' église de la Compania (ou église de la Compagnie de Jésus).
Elle fut construite en 1571 par les jésuites et reconstruite après le tremblement de terre de 1650.

place d' Armes de Cuzco

Vue dominante de Cuzco.

Visite de Sacsayhuaman: ancienne forteresse qui abritait la garnison chargée de la défense de la capitale des Incas.

 

Déplacez la barre de défilement à droite pour voir le panorama complet (et F11 pour un affichage pleine page) 

Sur ce site , situé à 3 Km au nord de Cuzco, s'élèvent les imposants vestiges de cette forteresse, témoin du génie constructeur des Incas. Edifiée à l'aide de blocs mégalithiques (dont certains pèsent plus de 15 tonnes), cette citadelle fut aussi très vraisemblablement un lieu de culte.

En 1536, cette forteresse fut l'enjeu d'une bataille terrible entre Incas et Espagnols. Une offensive menée par Francisco Pizzaro eut finalement raison des troupes incas.

Archéologues et historiens pensent que plusieurs milliers d'hommes participèrent à la construction de Sacsayhuaman et que le chantier s'étala sur près de 70 ans. Le travail réalisé par ces ouvriers tient du tour de force si l'on songe qu'ils n'avaient pas d'animaux de trait, ne connaissaient pas le principe de la roue et ne disposaient donc pas d'appareils de levage tels que poulies et palans.

Sacsayhuaman 

Déplacez la barre de défilement à droite pour voir le panorama complet (et F11 pour un affichage pleine page) 

Si les murs d'enceinte sont encore relativement intacts, les bâtiments du complexe ont été détruits, tant pas les secousses telluriques que par les Espagnos qui récupérèrent les pierres les moins imposantes pour construire leurs propres édifices à Cuzco.

Vue de Cuzco prise à partir de Sacsayhuaman.

CuzcoLe site offre de beaux panoramas sur la ville de Cuzco.

Vue "aérienne" de la place d'Armes de Cuzco
 

 

Sympathique comité d'accueil !


pierre aux 12 anglesLes pierres étaient assemblées sans mortier. A droite, la fameuse "pierre aux 12 angles" que l'on peut admirer dans la rue Loreto à Cuzco. L'assemblage est tellement parfait qu'on ne pourrait pas y glisser la pointe d'un couteau.




fortin de Puca-PucaraLe fortin de Puca-Pucara gardait  l'entrée de la Vallée sacrée des Incas et la route de Cuzco. Les pièces aux ouvertures trapézoïdales selon le code inca, offrent de belles vues sur la vallée et les sommets enneigés.



Visite de Chinchero.

A 3750 m d'altitude, cette petite localité est plantée dans un décor de sommets tourmentés. Son marché haut en couleurs et l'église toute blanche construite sur des murs incas font sa célébrité.

Chinchero

Chinchero possédait des temples et de nombreux champs et terrasses de cultures assurant non seulement son autonomie mais un surplus important pour l'empire. Les vues sur les paysages avoisinants sont magnifiques.

MorayMoray, à 3500 m d'altitude, qui se trouve à 74 km de Cusco, est connu par sont amphithéâtre enfoncé, formé par quatre terrasses ou andenes circulaires qui semblent disparaître à l'intérieur des hauts plateaux, à la façon d'un cratère artificiel. Il semblerait que ce lieu constituait un centre de recherche agricole inca consacré à l'expérimentaion de cultures dans les différents niveaux de hauteur de ses parcelles (quelques unes avec plus de 100 m de profondeur).
Les terrasses ont été creusées en utilisant au mieux les trous naturels du paysage. Les murs sont épais; ils emmagasinent la chaleur la journée et la diffusent la nuit. Chaque terrasse est constituée d'un lit de caillous, puis de sable et enfin de la terre végétale. Les cercles concentriques et les murs créent un micro-climat différent à mesure qu'on se rapproche du centre et qu'on descend.


Les salines de Maras

Dans un décor où l'on ne s'attend pas à les trouver, des centaines de bassins de rétention de sel : les salines de Maras datent de l'époque préinca des "Maras". L'activité de ces salines continue aujourd'hui.
De grandes masses de cel concentrées dans la montagne se dissolvent doucement dans l'eau, qui gorgée de sel émerge à la surface et est distribuée par une infinité de petits canaux vers les bassins où l'évaporation provoque la formation d'étoiles de sel.

salines de MarasLe spectacle est surprenant. Tous ces bassins accrochés à flanc de montagne, sont une pure merveille.


Visite de Pisac


Petit tour au marché de Pisac. Au Pérou, il existe 24 sortes de maïs.


Pisac rassemble à la fois le nom du village habité qui se trouve au pied d'une montagne au sommet de laquelle se situe un site archéologique : la cité de Pisac. Outre ses nombreuxes  et vastes terrasses de cultures ou andenes, Pisac possède en sa partie supérieure un complexe religieux.




Ce complexe religieux est constitué de plusieurs petits temples de pierres remarquablement taillées et ajustées, avec portes trapézoïdales à linteau massif.

Les temples possèdent en leurs murs de nombreuses fenêtres aveugles ou niches destinées à recevoir les idoles d'or, argent ou autres objets sacralisés.
Des fontaines et canalisations amènent de l'eau propre jusqu'au coeur de la cité religieuse.


La vue est somptueuse ...

 


Cliquez sur les vignettes pour en découvrir davantage...

1er épisode...
Cet article est affiché... 
Cliquez pour voir la fin du voyage ! 
 
Repost 0
Published by Pascal S (photos Nicole) - dans voyages - tourisme
commenter cet article
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 19:45

lama 



Voyage en août 2006.











Le Pérou ( ou Peru ) se divise en trois grandes parties :


- la Côte (costa),  bande de terre désertique coincée entre les Andes et le Pacifique.

- la Sierra, partie montagneuse du Pérou.

- la forêt amazonienne dans la partie Est.



La capitale du Pérou est Lima : elle compte  plus de 8 millions d'habitants, soit plus du tiers de la population péruvienne. Elle a été fondée par Francisco Pizzaro en 1535.






 Visite de Lima

 

Lima : place d' ArmesComme dans la quasi-totalité des villes d'Amérique du Sud, le coeur historique de Lima s'organise autour de la Place de Armas également appelée Place Mayor. Joyau de la ville, classée au Patrimoine de l'humanité par l'Unesco, la place Mayor est bordée d'édifices superbes, parmi lesquels la Cathédrale, le Palais du Gouvernement, le palais de l'Archevêché et celui de la Municipalité. Les balcons de bois ouvragés se détachent avec élégance des tons ocres et gris des bâtiments.

Place Mayor

Eglise San FranciscoNon loin de la place d'Armes, se trouve l' église de San Francisco : cette église construite à partir du troisième quart du 16è siècle, ne fut consacrée qu'en 1673. Elle demeure une des rares constructions de Lima à avoir résisté aux tremblements de terre de 1687 et 1746, ... pour ne citer que les plus terribles;

Le Couvent impressionne par la beauté de son grand cloître, dont les galeries sont ornées d'azulejos sévillans du 17è siècle. (Hélas les photos étaient interdites !)

Excursion en mer pour visiter la côte et les îles

geoglyphe Chandelier des AndesPassage devant le célèbre géoglyphe Chandelier des Andes : sorte de chandelier gigantesque, vieux de plusieurs millénaires, taillé en profonde tranchée à même le roc ( longueur 183 m, largeur 80 m ). Son origine serait liée à l'histoire des bateaux espagnols qui passaient au large à la recherche du port de Pisco. Il est visible à plus de 20 Km en mer et sert aujourd'hui de repère pour la navigation maritime.

Aux  Îles Ballestas  (au large de Paracas ) : observation de toutes sortes d'oiseaux, de lions de mer, de manchots et de phoques.

îles Ballestas



Lions de mer






lions de mer
Poursuite de la route vers Nazca.

Visite de Nazca

NazcaVillage de
Nazca ( ou Nasca )
La civilasation Nazca est une culture pré-incaïque du Sud du Pérou. Elle s'est développée entre 300 av JC et 800 ap JC . Elle est surtout connue pour ses géoglyphes : immenses lignes et figures tracées dans le désert non loin de Nasca. On y trouve aussi de magnifiques céramiques polychromes à motifs zoomorphes ( représentations de formes animales )

Tobi le potierVisite d'une fabrique de céramiques à Nazca.
Tobi, céramiste du passé, est un summum de gentillesse, de bonne humeur et d'amour des choses bien faites.
céramiques de Nazca
Héritier d'une tradition plusieurs fois centenaire, ce serait son père qui le premier se serait mis à la recherche des techniques céramistes de leurs ancêtres de la culture Nazca. Passant dans les  anciens cimetières de la région, il aurait trouvé de nombreux objets abandonnés par les pilleurs de tombes, des objets qui pour les trafiquants n'avaient aucune valeur parce qu'ils n'avaient ni couleurs, ni dessins . Mais celui-ci dévina en eux des bases de potiers, des moules de céramistes qui lui permirent de débuter son étude des instruments utilisés pour réaliser les superbes objets dont on trouve encore de nombreux exemplaires dans les musées. Il a aussi retrouvé les minerais utilisés pour obtenir les couleurs. Et dans les musées et revues spécialisées, il retrouve les modèles originaux dont il s'inspire pour faire ses "copies".

Sa boutique est un trésor de merveilles.


route PanaméricaineA gauche, rue de Nazca.
Puis continuation du trajet par la route Panaméricaine, où circulent surtout des camions.



faille de NazcaArrêt à la faille de Nazca : dans cette région, la plaque tectonique du Pacifique et celle des Andes se heurtent, comme en témoigne cette faille.


Traversée d'un village. A droite, petit chariot de fruits.


Arrêt à Chala, en face de l'Océan Pacifique.





Cactus monumentaux sur la plage et un autre spécimen dans un jardin.


Visite d'Arequipa


Arequipa : place d' ArmesArequipa : place d'Armes

Seconde ville du Pérou, Arequipa "la blanche" (ainsi nommée car elle fut bâtie avec une pierre volcanique très claire le sillar) compte 400 000 habitants et est située à 2363 m d'altitude. Elle s'étend entre le rio Chili et trois volcans aux cimes enneigées qui lui offrent un cadre somptueux.
Cette cité d'allure très espagnole fut fondée en 1540. Son climat est très agréable : le soleil y brille quasiment toute l'année.
Le centre ville au cachet colonial unique a été déclaré "Patrimoine culturel de l'humanité" par l'Unesco en 2000.
Avec ses fontaines et ses palmiers, la Plaza de Armas d'Arequipa, fermée sur trois côtés par des arcades coloniales et sur le quatrième par la façade de sa cathédrale en pierre blanche, est la carte postale par excellence.

 

 

Déplacez la barre de défilement à droite pour voir la droite de l'image (et F11 pour un affichage pleine page).

Spectacle haut en couleurs en ce dimanche matin sur la place d'Armes d'Arequipa : revue des troupes et parade militaire.

cathédrale d' Arequipa

Cathédrale d'Arequipa (1844)

Une série sans fin de destructions et de reconstructions marque l'histoire de la cathédrale. L'édifice actuel, du 19è siècle, a vu une de ses tours éventrer son toit lors du tremblement de terre de 2001.






intérieur cathédrale d' Arequipa


L'intérieur de cet édifice néoclassique vaut vraiment le coup d'oeil.




Dans l'angle opposé à la cathédrale, se trouve l' église de la Compania(église de la Compagnie de Jésus). Elle fut construite entre 1595 et 1698. Elle présente une superbe façade en sillar sculptée dans le style baroque espagnol. La solidité de son assise et du matériau employé l'ont fait résister à maints tremblements de terre. L'intérieur est fabuleusement beau.

intérieur église la Compania

cloître de l'église Compania
Le Cloître, également construit en pierre volcanique vers 1740, est un havre de paix où l'on peut admirer les galeries aux piliers abondamment sculptés.

Monastère Santa CatalinaNon loin de la cathédrale se trouve le Monastère de Santa Catalina. Ce couvent bâti à partir de 1580 est l'un des plus vastes (20000 m2ou 2 hectares) et des mieux conservés de toute l'Amérique.

Ses portes restèrent closes jusqu'en 1970, date à laquelle il fut ouvert au tourisme, bien qu'une partie reste fermée et abrite encore des religieuses.





Derrière ses hauts murs, on y découvre une véritable petite ville, avec ses ruelles, ses cloîtres, ses chapelles, ses fontaines, ses passages, son lavoir, ses cuisines, etc. A chaque détour, une symphonie de couleurs: les murs des ruelles sont en sillar (pierre volcanique blanche) recouvert d'un enduit rouge, les patios sont abondamment garnis de plantes et de fleurs, le cloître du Calvaire est peint en bleu, celui des Novices en blanc. La visite se transforme en une longue flânerie remplie d'émerveillement.


lavoir
Lavoir








vigognesPoursuite de la route vers Puno. Non loin d'Arequipa, des vigognes.



 


Passage au point culminant  du voyage : Crucero Alto 4528 m
Quel vent et quel froid ! En prime, bonjour les maux de tête, mais les paysages étaient somptueux !







Laguna ou lac LagunillasLaguna (lac) Lagunillas


 

Déplacez la barre de défilement à droite pour voir le panorama complet (et F11 pour un affichage pleine page) 



 
 

 


Cet article est affiché.
Cliquez pour découvrir la suite...
3ème épisode...

Repost 0
Published by Pascal S (photos Nicole) - dans voyages - tourisme
commenter cet article
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 22:58

Excursion dans la partie Nord,centre et Est de l'île


Le Pico do Arieiro, troisième montagne de l'île à 1810 m d'altitude, est facilement atteint par la route, dévoilant en chemin de nombreux panoramas.



Finalement le goudron s'arrête dans un décor lunaire d'aiguilles de lave figée et de roches balayées par les vents et les nuages.





Vue du Pico de Arieiro 1810m

Pico de Arieiro

 

Santana est une petite ville située au Nord de l'île. Ce qui fait son charme, ce sont les toutes petites maisons au toit de chaume pointu, peintes avec des couleurs vives.



Il faut savoir qu'autrefois, ces chaumières étaient les seules habitations qui résistaient au vent du Nord, froid et humide.

vipérineVipérine ou herbe aux vipères






Frangipaniers et bougainvilliers


Penha de AguiaPenha de Aguia ( Rocher de l'Aigle ) et village Faial.

Vue à partir de Portela (670 m).

Pointe de Saint LaurentPointe de Saint Laurent, à l'Est de l'île.

Déplacez la barre de défilement à droite pour voir le panorama complet (et F11 pour un affichage pleine page).

De ci, de là, à Funchal.

Jardin de Sao Francisco.

tulipier du GabonAu détour d'une rue, magnifique tulipier du Gabon.

Parc du Casino.

Entrée accueillante et fleurie d'une jolie maison.


Rue centrale près de la cathédrale Sé (XVè siècle) dont on voit le clocher pyramidal décoré de carreaux de faïence.

clocher de la Cathédrale Sé

Intérieur de la Cathédrale SéL'intérieur de la Cathédrale Sé se démarque par son plafond à caissons de bois de cèdre incrusté d'ivoire.


Eglise du Colégio
(église Collégiale)- - >
C'est un édifice baroque du XVIIè siècle, construit par les jésuites. Sur la façade blanche se détache un portail gothique en pierre de lave.

L'intérieur est magnifique: on y découvre de vertigineux plafonds peints et un choeur éblouissant d'or.

. .. .. .. .. .. .. .



point de vue du Pico dos Barcelos A A 6 Km de Funchal, le Pico dos Barcelos domine de ses 360 m un immense paysage s'étendant de la baie de Funchal à celle de Camara de Lobos.

Entouré d'aloès et abondamment fleuri, ce belvédère offre un panorama sur Funchal, sur Santo Antonio autour de son église et sur Sao Martinho.


Déplacez la barre de défilement à droite pour voir le panorama complet (et F11 pour un affichage pleine page).



Après encore 10 km d'une route très sinueuse, et une petite grimpette à pied, on débouche sur l'un des points de vue les plus spectaculaires de l'île : le belvédère d'Eira do Serrado (1095 m).





agapantheAgapanthes. 

Deux autres articles sur Madère : découvrez les en cliquant sur la première ou deuxième vignette.


cet article est affiché


Repost 0
Published by Pascal S (photos JNG) - dans voyages - tourisme
commenter cet article
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 15:00

Deutsch :  English :

Nuremberg
( Nürnberg en allemand ) est une ville allemande de la Bavière. Elle est le principal centre économique de la Moyenne Franconie et la deuxième ville de Bavière après Munich. Située sur la rivière Pegnitz, elle compte un peu plus de 500 000 habitants.



En parcourant la ville de Nuremberg, métropole débordante de vie aux allures médiévales, le visiteur découvre à chaque pas des vestiges riches de 950 ans d'histoire.

Le quartier historique de la ville est entouré de 5 kilomètres de remparts jalonnés de 80 tours.

On ne peut pas manquer de se rendre au Kaiserburg, ( château du roi ) emblème de la ville, qui se dresse massivement au-dessus de la vieille ville. 

Il fut jusqu'au XVIè siècle le siège de nombreuses diètes et la résidence temporaire des rois et empereurs allemands.



Kaiserburg de Nuremberg










 










Vue de la ville depuis le château.

Maison d'Albrecht Dürer
St Michel et le dragon

Maison d'Albrecht Dürer (photo gauche), construite vers 1420.
C'est dans cette maison construite sous le château de Nuremberg, qu'Albrecht Dûrer ( 1471-1528 ), célèbre peintre allemand, vécut et travailla jusqu'à sa mort.

Saint Michel terrassant le dragon.



der schöne BrunnenPlace du marché avec à droite la Belle Fontaine ( en allemand : der schöne Brunnen ).
Elle fut construite par Heinrich BEHEIM de 1385 à 1396 et a une hauteur de 19 mètres.
La fontaine actuelle est une copie, installée en 1912, du monument original qui avait déjà été restauré à plusieurs reprises. Protégée par un caisson de béton, elle a résisté aux bombardements alliés de la deuxième guerre mondiale.
Un anneau de laiton placé dans la grille de protection du monument a la réputation d'être un porte-bonheur si on le touche.


Statues de la Belle Fontaine ( copies ).

Les sculptures d'origine se trouvent au Musée National Germanique.
Eglise Notre Dame de Nuremberg

Eglise Notre-Dame de Nuremberg et place du marché de Noël.




pain d'épices de NurembergLe marché de Noël de Nuremberg ( en allemand: der Chriskindlesmarkt ) investit la place du marché ( Hauptmarkt ) tous les ans pendant la période de l'Avent. Ce marché existe depuis 1628 et reste aujourd'hui l'un des plus connus à travers le monde. Il attire chaque année plus de 2 millions de visiteurs.

L'ouverture du marché est marqué par le discours de bienvenue de l'Ange de Noël. Sur la place plusieurs dizaines de chalets sont installés : marchands et artisans y vendent des produits locaux et de saison. C'est l'occasion idéale d'acheter des décorations de Noël et divers bibelots typiques du Sud de l'Allemagne. La richesse culinaire de la région est aussi à l'honneur avec le Glühwein ( vin chaud épicé ), les saucisses grillées et le pain d'épices de Nuremberg.







Balade dans les rues, le long du fleuve Pegnitz.









Maxplatz


WeinstadelAncien dépôt de vin ( Weinstadel )

Le bâtiment fut contruit de 1446 à 1448 pour abriter les lépreux. Ceux-ci étaient autorisés à entrer à l'intérieur de la ville pendant trois jours durant la semaine Sainte : ils recevaient alors de la nourriture, des vêtements et des soins médicaux.
Aux environs de 1571, le bâtiment fut utilisé pour entreposer le vin, d'où son nom.
En 1950, il fut transformé en cité universitaire.


tour & pont du bourreauTour et pont du Bourreau ( 1457 ).
Du 16ème siècle au 19ème siècle, la tour et le passage couvert sur le fleuve Pegnitz abritèrent le bourreau.








Rue piétonne de la ville



Découvrez Rothenburg
en cliquant sur la vignette








Repost 0
Published by Pascal S (photos Nicole) - dans voyages - tourisme
commenter cet article
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 11:30

Deutsch:Dieser Artikel ist in Deutsch übersetzt   English:This article was translated into English

Rothenburg
symbolise le romantisme et la beauté des siècles passés. La ville dont les remparts, les tours et les maisons ont survécu presque sans dommage la tourmente des temps, domine de très haut la vallée. Chaque fois que la physionomie de la ville a subi des désastres, les habitants de Rothenburg ont tout mis en oeuvre pour les réparer minutieusement, en respectant les anciens plans.


Rothenburg




Ce fut la puissante dynastie des HOHENSTAUFEN qui, en 1142, fit ériger un château fort, le REICHSBURG, sur le haut plateau naturel au-dessus de la TAUBER et qui posa la première pierre de l'évolution vertigineuse du Rothenburg au cours des deux siècles suivants.



Vers 1400, à l'apogée de la grandeur de la ville, on comptait déjà 6 000 habitants. Rothenburg était devenue l'une des villes les plus puissantes du "Saint Empire Romain Germanique".



Déplacez la barre de défilement à droite pour voir toutes les fortifications (et F11 pour un affichage pleine page)

Mais, après cette ascension rapide, il y eut une chute importante. Après la guerre de Trente Ans (1618-1648), Rothenburg perdit rapidement sa puissance et sa gloire et devint une petite ville tout à fait insignifiante. Ce fut en fait un coup de chance car, alors que partout ailleurs on modernisait et rasait les vestiges du Moyen Âge, la ville apauvrie de Rothenburg ne pouvait pas se débarasser de ses vieilles constructions.

 

Très vite, les peintres et poètes redécouvrirent alors Rothenbug avec son charme médiéval et en parlèrent dans leurs oeuvres. Depuis, les touristes des quatre coins du monde viennent visiter cette ville et sont séduits par son atmosphère exceptionnelle.




Les remparts de Rothenburg constituent un ensemble architectural unique. On peut en faire le tour complet. Détruits en partie par le bombardement de mars 1945, ils ont été restaurés à l'identique avec l'aide de généreux donateurs;




SiebersturmLe PLÖNLEIN (du latin "petite place") est l'une des plus belles vues urbaines médiévales d'Allemagne. Deux voies d'accès importantes forment une petite place triangulaire, d'où le nom de Plönlein. La tour qui se trouve derrière est la SIEBERSTURM  qui date de 1385 environ.



Herrngasse
Autrefois, la Herrngasse était  une rue résidentielle où habitait la noblesse. - - >




Le Burggarten avec la porte du Château.


De magnifiques enseignes !
- Magasin de bagages, sacs et vêtements en cuir.

- Restaurant - - >


Rue centrale avec une jolie fontaine.












Rue étroite bordée de remparts.




 

Käthe Wohlfahrt


Magnifique magasin Käthe Wolfahrt qui est , à lui seul, un véritable village de Noël. Deux bonnes heures ont été nécessaires pour en faire à peu près le tour. Un pur régal !







même le Père Nöel fait du ski !Grande finesse de l'artisanat local.



Schneeballen
Maison avec oriel
Les Schneeballen, (boules de neige), une spécialité de Rothenburg.

Maison avec un magnifique oriel.
C'est un ouvrage vitré en surplomb formant une sorte de balcon clos sur un ou plusieurs étages.
La poutre sous la pointe du toit permet de monter des charges à l'aide d'une poulie et d'une corde.


Jolie vitrine de Noël.
 
Plönlein
Plönlein (petite place).
Maquette du village.





Découvrez Nuremberg en
cliquant sur la vignette.

Repost 0
Published by Pascal S (photos Nicole) - dans voyages - tourisme
commenter cet article
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 20:59

Promenade en bateau le long de la côte Sud-Ouest, de Funchal à Ponta do Sol, pour admirer l'île de Madère par la mer.

port de FunchalPort de Funchal







.....





Ci-dessous le village de Ponta do Sol.


Ponta do Sol
Promenade du soir, le long de la mer, à Funchal




La Santa Maria do Colombo est une reproduction grandeur nature du bateau du célèbre navigateur.

Santa Maria


Visite de la Quinta do Palheiro Ferreiro, à 10 km de Funchal

Cet immense domaine des hauts de Funchal dispute à son voisin, le Jardin Botanique, la réputation du plus beau jardin de l'île. Aménagé au 18è siècle par un paysagiste français à la demande du Comte de Carvahal, il fut acheté en 1885 par la famille anglo-madérienne Blandy..


Plus de 3000 espèces de plantes originaires d'Afrique du Sud, de Chine et d'Australie, y composent un paysage d'une rare harmonie.


Agapanthes bleues


Superbe arbre ! Mais quel est-il ?



Fleurs oranges et bleues que je ne connais pas... et vous ?










Protées "Têtes d'épingles"














fuchsias

Fuchsias et daturas














Deux autres articles sur Madère : découvrez-les en cliquant sur la première ou troisième vignette.

cet article est affiché



Repost 0
Published by Pascal S (Photos JNG) - dans voyages - tourisme
commenter cet article
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 14:52

 
Voyage en juin 2008

Il y a 35 millions d'années, des éruptions volcaniques à plus de 2000 m sous l'Atlantique, formèrent une nouvelle terre au large du Maroc. Une île que les navigateurs portugais découvrirent en 1418 et qu'ils appelèrent " Ilha da MADEIRA " (île boisée) !


Madère offre un paradis de montagnes verdoyantes, une île aux côtes escarpées, lieu idéal pour les amoureux de la nature et de la randonnée, mais à déconseiller aux adeptes du farniente sur plages de sable fin !

 

null

Madère est une île de 57 Km de long sur 23 Km de large, regroupant 263 000 habitants sur 794 km2
. Altitude max. 1861 m.

Capitale : Funchal.
150 Km de côtes rocheuses dont 80 % de falaises.
Activités : Pêche (Thon, Espada), Vin, Osier, Broderie

Jardin botanique de Funchal

Créé en 1960 par la famille Reid, situé sur les hauteurs entre 200 et 350m d'altitude et à trois kilomètres du centre de Funchal, ce jardin a une superficie de 3.5 hectares et réunit plus de 2000 espèces de tous les continents.



Mosaïculture 

null


Le gouvernement régional en a la gestion et cet endroit sert aussi d'étude au maintien et à la propagation de certaines plantes endémiques.















Jardin de FunchalArbres et arbustes sculptés.


fuiguier de BarbarieFiguiers de Barbarie en fleurs



Bougainvillers et Cactus.














bougainvillierBougainvilliers

daturaDaturas

frangipanier
Frangipaniers


strelitzia                                              Strelitzia - - >
Qui connaît le nom de ces fleurs jaunes ? Cela serait sympa de me l'indiquer...

prothée royaleProtée royale (Protea cynaroides)

Excursion dans l'Ouest et au Sud de l'île.

falaise Gabo Girao

Arrêt à la falaise  Gabo Girao qui, avec ses 560 m, est l'une des plus hautes du monde.






En cours de route vers Porto Moniz



Porto MonizPorto Moniz est une petite localité située à l'extrémité Nord de l'île.
Des piscines naturelles d'eau de mer ont été aménagées entre les rochers. Elles sont alimentées à marée haute par les vagues. La limpidité de l'eau et les petits poissons qui y vivent,  donnent l'impression de se baigner dans un aquarium.


Porto Moniz







Arrêt en cours de route pour admirer cette magnifique cascade...

null... et ce non moins magnifique point de vue.
  
Camara de LobosArrivée à Camara de Lobos.
  
Camara de Lobos est une petite localité située au Sud de l'île, à une dizaine de kilomètres à l'Ouest de Funchal. Elle est entourée de collines aménagées de poios (terrasses) plantées de bananiers et de vignobles. C' est un village de pêcheurs qui, il y a de cela une dizaine d'années,  était le plus pauvre village de Madère. Il a heureusement bien évolué.


Spectacle pyrotechnique musical à Funchal.


Chaque samedi de juin, lorsque la nuit s'installe, Funchal est le théâtre d'un grand concours pyrotechnique musical. En concours, par ordre chronologique, l'Italie, la Pologne, la France et le Portugal.
Le pays gagnant présentera le plus beau feu d'articice du monde le 31 décembre 2008


Déplacez la barre de défilement à droite pour voir les 8 photos...(et F11 pour un affichage pleine page)

.................................


Le feu d'artifice vu a été celui présenté par la France qui, hélas, n'a pas gagné le concours malgré la qualité de son spectacle. Ce sera l'Italie qui sera à l'honneur pour le feu d'artifice de fin d'année.

feu d' artifice à Funchal
Quelques images de cette belle soirée avant un nouvel article sur la suite du voyage...

Deux autres articles sur Madère : découvrez les en cliquant sur la deuxième ou troisième vignette.
cet article est affiché




Repost 0
Published by Pascal S (Photos JNG) - dans voyages - tourisme
commenter cet article

F11 Pour Affichage Pleine Page

  • : Montagnes
  • Montagnes
  • : Pascal Stotz vous présente ses photos de nature & paysages de montagne : vélo, cols, compet cyclisme à l' UC Voiron, ski de rando, randonnée pédestre & alpine au Team Isère Montagne: Chartreuse, Vercors, Belledonne, Oisans, Ecrins, 2 Savoie, Suisse...
  • Contact



 

Rechercher

Compétiteur ou
sport loisir
j'ai souvent un
appareil photo 
dans une sacoche !


cliquez sur mon maillot pour découvrir l' Union Cycliste Voironnaise...  

Plaisir & performance,
découvrez l'Union
Cycliste Voironnaise :
cliquez sur mon maillot
ou le logo
UCV


cliquez sur UCV pour découvrir cette association 












cliquez pour découvrir cette association 

 

 

 

 

 

 

 


Compétition
ou loisir, 
le Team Isère Montagne

est un club de sports

de montagne.

Découvrez le en
cliquant
sur sur mon

débardeur ou
le logo TIM
 
 

cliquez pour découvrir le Team Isère Montagne 

 




























 

Cliquez sur la carte pour l'heure d'un autre pays !

 visites depuis le 23/12/2007

free counters

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog


Si vous aimez ces photos... 
Votez ! 
TOP 100 Photo NATURE (Faune et Flore)

 

Articles classés :